Message original de Yannick Tonner

Déjà lu 671 fois avant vous 

Email    : ytonner_at_aol.com
Posté le : 28-08-2012 à 07:56
Titre    : Punta las Olas et Soum de Ramond

Soum de Ramond, une course d’une certaine ampleur. La Punta las Olas et le Soum de Ramond (prononcez comme Raymond et non pas à l’espagnole comme Ramón), sont considérés comme les sommets les plus orientaux du cirque de Gavarnie. En ce week-end, les trois mousquetaires (qui comme leur nombre ne l’indique pas étaient en réalité quatre...) sont partis de Torla pour gravir le canyon d’Arrazas par la Faja de Canarellos. Les impressionnantes verticalités qui dominent ce sentier parfois aérien sont difficiles à imaginer. Les imbrications de dalles de calcaire, sur plusieurs centaines de mètres, s surplombantes et colorées sont une merveille.
Le canyon d’Arrazas est parcouru par le rio du même nom, dont le débit est très faible à cette période de l’année. Les randonneurs, au contraire, y étaient légion. Après le franchissement des chaînes de Soaso, on voit un peu moins de monde et l’arrivée au refuge de Goriz permet d’apprécier une bonne partie de l’arrière du cirque de Gavarnie.
Après un bivouac nocturne, et une température de 0° au lever du jour, le départ pour la Punta las Olas permet de traverser une paysage très harmonieux et d’une grandeur impressionnante. L’immensité des canyons d’Arrazas et le gouffre de ceux de Niscle sont une des merveilles des Pyrénées, qu’il faut admirer du GR 11 qui domine des solitudes extraordinaires. L’ascension est constamment rude, mais 2 h 20 suffisent pour atteindre ce sommet de 3 000 mètres au panorama entièrement tourné vers l’horizon sud.
Il ne restait plus qu’une heure pour gagner le Soum de Ramond, sommet qui se mérite par la raideur de ses pentes. Il n’y avait personne dans cette région, alors que l’on voyait la foule sur le sommet du Mont-Perdu. La vue est très belle et très dégagée, sur les canyons précédemment cités, mais aussi sur le cirque de Pinède, sur la Munia, sur le massif du Néouvielle, du Posets, de l’Aneto, du Cotiella et de quantité d’autres sommets.
Un névé très raide ne se laissait pas gravir sans matériel et la route du Mont-Perdu s’avéra donc impraticable en ce jour. Il ne restait plus aux mousquetaires qu’à revenir sur leurs pas, gravir une nouvelle fois la Punta las Olas et entreprendre une longue descente jusqu’au point de départ de la veille. Un très beau week-end aux couleurs qui commencent à changer, venait de s’achever. Merci aux participants pour leur bonne humeur constante tout au long de ces deux journées.

Photos de la journée : http://www.pixum.fr/slide/6344071

Retour à l'index du Forum

Ajouter une réponse

Nom
Email
Titre
Recevoir les réponses par mail : Oui Non
Page générée en 0,0040 s